Les étapes du travail de correcteur

Bienvenue !

Voici brièvement en quoi consiste mon métier à travers quelques réponses simples aux questions suivantes : Qu’est-ce que la préparation de copie ? la correction d’épreuves ? la réécriture (ou rewriting) ?

La préparation de copie, première étape, consiste à réaliser une série d’interventions (aujourd’hui à l’aide d’un logiciel de traitement de texte) permettant une mise aux normes typographiques* (capitales, italique, ponctuation…), la correction des fautes d’orthographe, de grammaire et de syntaxe, une unification et la vérification des informations (noms propres, dates, etc.), l’utilisation éventuelle d’une « marche maison » (choix de présentation défini par un éditeur ou un auteur), ainsi que le traitement des titres, légendes d’illustrations, index…

À l’issue de ce travail minutieux, une maquette (fichier PDF) est élaborée et donne lieu à une seconde lecture-correction, sur papier cette fois, à travers l’utilisation de signes qui diffèrent légèrement de ceux utilisés en préparation de copie. C’est la correction d’épreuves : relecture complète et vérifications (légendes, coupures de mots, titres…). Les interventions doivent être réduites, destinées surtout à perfectionner le résultat de l’étape précédente. Une dernière lecture s’impose après intégration des corrections par le maquettiste.

Sur demande et avec accord de l’auteur ou de l’éditeur, une réécriture partielle est possible, afin d’obtenir une formulation plus lisible ou mieux adaptée à l’objectif de l’ouvrage.

 

*ouvrage de référence : Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale.